Cercle Républicain Edgar Quinet Aristide Briand

La Modernité disputée. Textes offerts à Pierre-André Taguieff (ouvrage collectif publié par CNRS Éditions, mars 2020, 784 pages).

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Marc Knobel, Directeur des Études du Crif

95 auteurs en histoire, science politique, anthropologie, sociologie, philosophie, rhétorique, analyse du discours, théorie littéraire, histoire des idées, ont été mobilisés pour composer cet ensemble de textes remarquables sur des sujets variés.

Ces textes sont offerts à Pierre-André Taguieff, philosophe, politiste et historien des idées. Le sommaire, présentant les thèmes abordés par ordre alphabétique, rend compte de la variété de cet ensemble, qui offre un diagnostic de l’essentiel des problèmes contemporains. Ce volume exceptionnel a été codirigé par Annick Duraffour, agrégée de lettres modernes, professeur en classes préparatoires aux grandes écoles ; Philippe Gumplowicz, musicologue et professeur des Universités ; Grégoire Kauffmann, historien, enseignant à Sciences Po ; Isabelle de Mecquenem, professeur agrégée de philosophie, chargée de mission à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme de l’Université de Reims ; Paul Zawadzki, maître de conférences en science politique à Paris I.

Désindustrialisation de la France : Qui est coupable ?

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Anne-Cécile Robert Docteur en Droit Européen

« Je le dis depuis plusieurs semaines », affirme le ministre de l’économie Bruno Lemaire sur France Info (24 mars 2020). « Plusieurs semaines » ? Quel précurseur !

   

Agora Ibis - 7 avril 2019

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Roland Monnet

aristote
Aristote 384 av JC

Dans la Grèce antique, la démesure (hubris) était considérée comme un crime.

Qu’en est il de la liberté absolue d’expression ?

   

Julian Assange ou la stratégie du dévoilement : ll’ancien et le nouveau dans l’opération WikiLeaks

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Pierre-André Taguieff

Julian Assange ou la stratégie du dévoilement : l’ancien et le nouveau dans l’opération WikiLeaks
Pour Pierre-André Taguieff, le costume de Robin des Bois de l’âge du Web que Julian Assange a su se tailler, a fait oublier le théoricien complotiste qu’il était aussi.

   

Le complotisme fonctionne comme une étiquette diabolisante”

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Pierre-André Taguieff

 Pour le politologue, le conspirationnisme résulte du “sentiment d'une trahison permanente des élites gouvernantes.”  
Dans le débat public, deux mots sont fréquemment utilisés sans que l’on s’accorde sur leur définition précise. Qu’entend-on par « complot », et qu’est-ce qu’un « complotiste » ?

   

La Russie et les Etats-Unis glissent lentement vers le désastre nucléaire

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par IDN

 Avec l’annonce définitive par le Secrétaire d’Etat Mike Pompeo du retrait américain du traité INF de 1987, les relations avec la Russie sont plus tendues que jamais et mettent les arsenaux nucléaires au cœur du conflit.

   

L’intelligence artificielle met en question la dissuasion nucléaire

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Solène Vizier, membre du Bureau d’IDN

 Course à l’intelligence artificielle

Une compétition mondiale s’est ouverte entre les Etats-Unis, la Chine et la Russie pour une utilisation de l’IA comme machine de guerre, dans des systèmes autonomes sophistiqués capables d’apprendre par eux-mêmes à effectuer des tâches spécifiques. La nouvelle ère nucléaire devra composer avec les progrès et l’omniprésence de l’intelligence artificielle. Un rapport de la RAND Corporation publié en mai 2018 présentait le potentiel déstabilisateur de l’intelligence artificielle pour la stabilité nucléaire et stratégique.

   

L'amitié chez Aristote

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Denis Collin

        Le strict parallèle établi par Aristote entre les diverses formes de l’amitié et les diverses formes de constitutions politiques pourrait sembler curieux pour notre sensibilité moderne. L’amitié, en effet, y est définie comme vertu politique. L’amitié, pour nous, n’est pas “ politique ”. Elle regarde d’abord la sphère privée. Elle n’est pas non plus une vertu – c'est-à-dire quelque qualité que nous pourrions nous efforcer d’acquérir en nous y exerçant – mais un sentiment, qui est là ou qui ne l’est pas, mais qui ne peut venir à force de nous y entraîner ; notre sens exacerbé de “ l’authenticité ” semblerait répugner à cet effort vers l’amitié.

   

Marcuse a encore quelque chose à nous dire

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Denis Collin

      Un remarquable petit livre nous donne aujourd’hui l’occasion d’exhumer du cimetière des philosophes un penseur naguère adulé et aujourd’hui largement tombé dans l’oubli: Herbert Marcuse (1898-1979).

Idole de la jeune gauche allemande puis internationale des années soixante, héritier de Hegel, Marx et Freud, Herbert Marcuse n’a eu de cesse de critiquer les processus de domination qui étaient à l’œuvre dans les sociétés capitalistes modernes.

Ses deux livres les plus connus sont Eros et Civilisation (1955), et surtout L’Homme unidimensionnel(1964), un livre fameux où il dénonçait la civilisation industrielle comme étant une «société de mobilisation totale», où «la chambre à coucher est ouverte aux communications de masse».

   

Page 1 sur 7